a zeiz da zeiz

Le réveil de quelques unes de ces dames

IMG_9209

IMG_9217

IMG_9213

IMG_9211

Posté par plumequivole à 20:12 - Commentaires [9] - Permalien [#]

troiad-en-ifern

Merdum cacatum, va encore falloir que je ponde un discours. On vient de me faire savoir que j'ai été choisie pour un prix littéraire. Bon, allez, pas de fine bouche ni de fausse modestie, ça fait toujours plaisir, surtout quand on a sué sang et eau pour écrire le machin. Mais bon...faut aller à Vannes. Allez, on en profitera pour se balader un peu dans le coin, temps permettant...Et 2 jours après je vais causer à Rennes. Ben et mon jardin alors, il va s'arroser tout seul ?

Posté par plumequivole à 21:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]

ÉCHOS JARDINIERS

Mais qu'est-ce qu'elle fabrique ?

Étape n°1

IMG_9198

Étape n°2

IMG_9200

Étape n°3

IMG_9205

Reste à nettoyer et fleurir les abords.


Ma voisine Sainte Marie-Odile est une merveille. Pendant que je triais des pierres pour mon petit bassin, j'entends la conversation suivante avec Gwen une autre voisine. Quasi monologue d'ailleurs. Et je vous jure, croix de bois croix de fer, que je retranscris mot pour mot.

- Gwenn, viens donc voir ! (sur le ton de la totale désolation)

- Oui, Marie-Odile, t'as un souci ?

- Oh, je m'en veux, je m'en veux !...Si tu savais, J'ai mis le doigt ! Oh pourquoi j'ai été mettre mon doigt...Je voulais juste regarder, et j'ai mis le doigt dans le petit trou...Oh mais quelle idée j'ai eu, pourquoi j'ai mis mon doigt ! Mais je pouvais pas ouvrir par derrière à cause des branches, et alors j'ai mis mon doigt par devant, et maintenant voilà, elle est partie !

Tiens, au fait, qui saura décrypter ce morceau d'anthologie ?

 

Posté par plumequivole à 22:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]

En attendant mieux...

Je m'étais jurée de ne pas montrer d'images de mon jardin tant qu'il n'offrait qu'un spectacle de désolation et de négligence (forcée mais néanmoins triste). J'avais vraiment honte. Ça commence à aller mieux. Mais attention, faut éviter les plans larges et ne pas loucher dans les coins !

Une petite partie de l'espace nourricier : oignons, maïs et haricots secs semés d'aujourd'hui, patates, salades déjà goûtées, piments semés et planqués.

IMG_9174

Futurs haricots vert nains, pour l'instant tellement nains qu'on ne les voit pas, mais ça va viendre.

IMG_9185

C'est le boxon dans les fleurs, mais l'important c'est "la" fraise.

IMG_9184

Aujourd'hui c'était coiffeur pour les buis. Chez ma voisine aussi mais elle, elle a fait "bien dégagé sur les oreilles", c'est moche ! Moi j'aime bien ma coupe nuagée.

IMG_9175

IMG_9167

IMG_9166

Après demain ça sera plantation des courgettes, et aussi de trois melons, pas prévus du tout mais j'ai rencontré une vieille copine chez Pasvert et elle me les a offerts en échange de la verveine que je lui garde tous les ans. Sympa, non ? Et puis revenant sans vergogne sur mes serments les plus énergiques j'ai craqué sur 2 plants de tomates. Les unes en forme de coeur, les autres en forme de poire. C'est pas sérieux.

Posté par plumequivole à 20:16 - Commentaires [16] - Permalien [#]

Mon devoir de vacances

Que se passe t-il lorsque Plume s'embarque pour quelques jours ? Eh bien le temps vire à la pluie bien entendu. Et elle rentre au bout de 3 jours, après avoir beaucoup râlé, hésité, résisté...jusqu'au moment où le camion s'est trouvé transformé en séchoir à habits. Et vous savez quoi, à ce moment précis je campais dans un lieu-dit nommé...La Sécherie. Là j'ai compris que le sort s'acharnait et j'ai pris la fuite.

IMG_9154

Bon, ne râlons pas plus qu'il ne sied, voyons plutôt ce que le ciel m'a accordé. Mercredi j'avais jeté l'ancre au port du Korrejou, entre mer et mer. Bon, pas de bol, c'était marée basse, c'est moins impressionnant pour la photo. En fait j'étais sur une digue reliant la terre ferme à une île devenue donc presqu'île.

IMG_9023

Petite balade sans forcer, juste pour se mettre en jambes. Au bout de la presqu'île l'ancienne maison de garde des douaniers. Et au bout du bout les rochers, omiprésents ici, ausi bien sur terre qu'en mer.

IMG_9012IMG_9024

IMG_9009IMG_9028

Et puis dans un coin discret, on tombe sur l'atelier à ciel ouvert d'un sculpteur bien délirant. D'ailleurs au cours de mes balades suivantes je rencontrerai pas mal de sculptures disséminées au hasard des chemins, de tous styles, assez récentes, et beaucoup faisant référence à l'Amoco. Rien d'étonnant quand on y songe. Ni l'inspiration ni la matière première ne font défaut !

IMG_9013IMG_9021IMG_9019IMG_9018

IMG_9017IMG_9020

Je m'étais ensuite endormie comme une souche mais en milieu de nuit, un vacarme d'enfer me réveille. Le vent ! Lui aussi s'était réveillé, subitement et pas à moitié. Il faut dire que là où j'étais je ne risquais pas d'y échapper. L'occasion au fond de tester le poids du camion. Et le lendemain, de bonne heure et de bonne humeur en route. Un ciel magnifique, le vent était tombé mais la mer gardait les traces de ce coup de sauvagerie pourtant si rapide.

IMG_9051

Porzh an Aod wenn

IMG_9057

IMG_9060

À chaque fois que je viens dans ce coin j'ai beau savoir que la côte y est basse, point de falaises d'où l'on domine et essentiellement de la dune, je suis frappée par la proximité que l'on a avec la mer, qu'elle soit calme ou comme ce jour-là plutôt énervée. On est nez à nez avec elle sur des kilomètres, le vacarme en est rendu réellement assourdissant, rien à voir avec notre cher Cap si accidenté et dominateur.

IMG_9082

IMG_9098

IMG_9091

IMG_9095

IMG_9094

IMG_9096

Le but de la balade c'était ceci : l'éperon barré du Monom et Beg ar Pellgent avec ses traces d'habitats de l'âge du bronze. Il a l'air tout proche, vu de là, mais c'est trompeur !

IMG_9054

Petit tour de la pointe pour commencer :

IMG_9065

IMG_9067

IMG_9068

IMG_9071

Et salutation zoomée au grand !

IMG_9072Grande

Hélas hélas, d'une part la mer était montée et de la pointe je voyais foule de baigneurs sautant joyeusement dans les vagues, d'autre part mon estomac me disait qu'il était largement passé midi, bref j'ai remis la leçon de préhistoire à un autre jour, ce qui s'avérera plus tard être une erreur. Bon, en attendant j'ai pris mon premier bain ! Après quoi, un peu flagada que j'étais, j'ai trouvé plus sage de revenir. Petit détour quand même par la chapelle Saint Michel, dédiée à Dom Mikeal an Nobletz (1577-1652).

IMG_9043

IMG_9044

IMG_9046IMG_9045

Vous avez remarqué que le ciel était bleu ? La suite est hélas d'une autre teinte. Histoire de faire promener le cher camion, je nous emmène pour le troisième jour un peu plus au nord vers Gwiseni et le petit port du Kurnig. Je voulais absolument voir là un site humide dont une amie du coin m'avait parlé. Je n'avais pas prévu que le ciel allait se mettre au diapason de l'humidité.

Installation du campement en arrière de la grande dune du Vougot, et petite balade en soirée.

IMG_9101

IMG_9106

Et au matin, départ vers le site. Il s'agit d'un polder gagné sur la mer au 19e siècle pour la culture. Et puis évolué peu à peu en site "naturel" et aujourd'hui protégé. Une longue digue sépare l'étang de la mer mais avec des échanges par infiltration et canaux. La digue est agréablement herbue, ponctuée de panneaux pédagogiques au sol, et fort ventée.

IMG_9118

IMG_9124

IMG_9139

IMG_9127

IMG_9126

IMG_9134

IMG_9135

IMG_9143

IMG_9128

IMG_9152

Trois heures de marches sous la pluie, peu de photos pour cette raison, et retour à...la Sécherie. Mais j'y retournerai, foi de Plume !

Posté par plumequivole à 12:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]