a zeiz da zeiz

Un ptit blanc sec avec ça ?

Pour une fois que mon metteur en scène préféré ne me collait pas une répé en pleine marée, j'allais pas rester à me gratter les puces ! Conditions idéales aujourd'hui : peu de vent donc mer plate, pas de ressac sur le bord au moins, ciel un peu voilé, eau à la bonne température...Pas de pêche miraculeuse néanmoins mais de la très belle bête, largement au-dessus de la taille minimum autorisée. 300 g environ, ce qui au prix du marché n'est déjà pas rien. Et surtout 2 heures de pur plaisir à patouiller dans l'eau entre les rochers, en presque solitaire. Car ne voyant rien venir mes rares concurrentes ont renoncé dès l'étale de basse-mer. Grosse erreur stratégique. Plume est patiente et sait que les bébêtes, les grosses, arrivent avec la montante.  Rebelote demain si tout va bien. Pas question de rater, les marées estivales ne casseront rien cette année, petits coefficients minables.

IMG_7466

Posté par plumequivole à 15:25 - Commentaires [7] - Permalien [#]

On n'est jamais content

BE257889_Female_black_fungus_gnatOu, dit autrement, Plume faut toujours qu'elle râle. Donc là je ronchonne parce que je ne peux pas rester le soir au jardin aussi longtemps que je voudrais à cause des c'hwibu. Kezako ce machin, s'interrogent certains d'entre-vous ? Des moucherons minuscules qui ont la détestable habitude de s'ébattre en grand nombre tôt le matin ou en soirée. C'est pas encore les midges de nos amis écossais mais c'est hyper chiant. Au temps de ma jeunesse j'ai eu fait à cause de ces bestioles ridicules une méchante allergie, sous la forme d'un oedème de Quinke, un truc qui vous envoie à l'hosto en grande urgence si on veut pas mourir étouffé. Tête en forme de ballon de foot. Après ça descend vers les poumons. J'ai pas mouru sur ce coup-là mais depuis je m'en méfie comme de la peste noire. J'ai pourtant vécu avec eux pendant quasi 30 ans, contrainte et forcée vu que j'habitais dans un de leurs royaumes de prédilection. Mais je ne mettais pas le nez dehors après 5 h du soir, ce qui est quand même très con à la belle saison des barbecues. Enfin si quand même, je tentais, badigeonnée d'essences diverses dont peu s'accordaient avec le parfum de la merguez grillée. Je croyais en être débarassée en venant m'installer à Kêr Iz, que dalle ! Voilà, voilà, ah on est bien malheureux...

Mais quand même, première récolte de courgettes rondes et longues et quelques images prises avant la fuite :

Ceci n'est pas mon genre de roses préféré mais puisqu'elle était là avant moi...

IMG_7456

Je suis absolument nulle en culture d'ail à manger alors je me rattrape avec ceux-ci...

IMG_7450

Le réveil du platycodon errant, ainsi nommé parce que ça fait 3 fois que je le déplace. Il a bon caractère.

IMG_7438

Mon alliance de couleurs préférée, et de loin. Mais je ne sais pas m'y tenir, et d'ailleurs c'est impossible sauf à refuser obstinément les offres de mes voisin(e)s. Impensable.

IMG_7436

Eux aussi ont bien voyagé. Les copains arrivent.

IMG_7432

IMG_7433

À force on finirait par oublier que ce jardin a d'abord vocation potagère...Et pourtant cette année tout pousse et donne que c'en est un plaisir.

IMG_7443

Ah et puis j'allais l'oublier, la santoline alias balais de chiotte en éventail. Le pire c'est que je l'avais soigneusement taillée. C'est d'un moche !

IMG_7445


Petit rajout météorologique. Ici ça va mieux, on est repassé en-dessous des 30° et il y a de l'air, un peu. Mais je mesure la chance que nous avons de pouvoir au moins aller plonger chaque matin ou soir, ne serait-ce que quelques minutes. Moi je ne me donne même plus la peine d'aller à la plage. Trop chaud, trop de monde. Je file au bout du port, plouf devant l'île Tristan et retour à la maison ! Comme je disais précédemment on est bien malheureux...

 

 

Posté par plumequivole à 23:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]

En attendant la dépression atlantique

41QWKyaTUWLAllez, c'est pas parce que la nuit sera très courte qu'il ne faut pas la mettre à profit.

Et pourquoi pas avec un petit Fred Vargas de derrière les fagots pour fêter tranquillement le solstice et écluser les fortes émotions de l'Île des Glaces.

Ne me déçoit jamais. Mais elle a beau être très productive elle n'écrit pas aussi vite que je la lis, faudrait voir à rectifier ça, madame la médiéviste.

Posté par plumequivole à 23:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Pour les vieux

Un ptit coup de nostalgie musicale...ce que Plume écoutait en boucle quand elle avait juste un peu plus de 20 ans...là-bas dans les monts d'Arrée...devant le feu...

Bon, aujourd'hui ça serait plutôt les pieds dans une bassine d'eau fraîche en dégustant de la pastèque glacée...

Mais le plaisir reste intact.

Posté par plumequivole à 13:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

32 ° ce dimanche à Kêr iz....fait soif !

calimocho

 

Allez on se fait un petit quiz désaltérant ?

Et en même temps vous passez votre épreuve théorique de barman !

De quoi donc se composent ces boissons estivales ? Sans tricher bien sûr...

 

 

1 - Qu'est-ce qu'un tango quand ça ne se danse pas ?

2 - Et un monaco ?

3 - Et une valse ?

4 - Et une mauresque ? (Calyste hors jeu !)

5 - Et un perroquet ?

6 - Et un radeau ? (sans méduse)

7 - Et un mojito ?

8 - Et un melon ?

9 - Et un rince-cochon ?

10 - Et un kalimotxo ?

11 - Et un sirop de parapluie ?

Portez-vous bien et n'abusez pas de certains !

Posté par plumequivole à 10:20 - Commentaires [14] - Permalien [#]