a zeiz da zeiz

Comment on fait les bébés ?

paon-du-jour-aglais-io-9388On ne se fiera pas au titre, je ne raconte pas ce qui suit pour me moquer, au contraire, ça m'a fichtrement donné à réfléchir.

Voici quelques jours ma voisine de jardin que j'appelle méchamment Sainte-Marie-Odile mais que j'aime bien néanmoins me prévient de l'arrivée dans son antre d'un beau papillon qu'on ne voyait guère plus. Elle sait que j'ai toujours l'appareil-photo à l'affût. Du coup on discute, et au bout d'un moment je flaire un truc bizarre, tellement bizarre que je n'y crois pas. Je la fais parler un peu, avec toute l'hypocrite diplomatie dont je suis capable, et la chose se confirme : la dame ne fait pas le lien entre chenille et papillon. Pour elle ce sont de toute évidence deux bestioles aussi différentes que, mettons, un chien et un chat. Du coup je me lance et lui annonce (avec ménagement) la terrible nouvelle, chenille, chrysalide, papillon, chenille, chrysalide, papillon, tout ça ma pôv dame c'est rien que de la fornication productive (et même productiviste). Elle a eu l'air décontenancée, étonnée, incrédule.

Elle a eu l'air. Mais comme je la sais aussi très capable de jouer finement la comédie de la naiveté pour pouvoir piéger ses interlocuteurs, je remets le couvert avec prudence, histoire de voir si elle n'est pas en train de se payer ma fiole et ne va pas se vendre par un mot de trop, ben non, aucun doute, les chenilles, rien à voir avec les papillons et vice-versa. La preuve, les chenilles elles te mangent tout, alors que les papillons c'est "pas méchant".

Trève de plaisanterie, ça m'a sciée. Cette femme est une jardinière hors pair et passionnée, elle est incroyablement observatrice, passe son temps à noter les bestioles apparaissant ou disparaissant, sait mieux que quiconque que semer ou planter pour attirer les dites bestioles, et là, comment expliquez-vous ça, elle est aussi ignorante que l'enfant qui vient de naître, enfin disons que l'enfant de CP en début d'année. Et ça m'a mis mal à l'aise car je déteste absolument être en position de vexer quelqu'un en lui mettant son ignorance sous le nez.

Et oui bien sûr, j'étais partie pour me moquer, en mon for intérieur bien donc, et j'adore me moquer d'elle spécialement. Mais en fait ça donne à penser, non ? Sur la complexité des gens entre autres choses. Et sur l'impossibilité de les ranger dans une case. Et sur le fait qu'ils sont toujours capables de vous surprendre, et sur ce qu'on croit évident, simple, élémentaire...etc...etc...

Et merci le paon du jour pour cette bonne leçon. Mais si je le vois passer et même se poser un instant, il n'a pas encore daigné se présenter à mon objectif.

Posté par plumequivole à 09:59 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Ah les beaux dimanches...

800px-Karl_Marx_001...ou "la journée du patrimoine", c'est comme on le sent. Toujours est-il que Plume a passé sa journée enfermée entre ses quatre murs à relire et corriger un article sur le grand Karl. Article fort bien conçu ma foi mais long comme une journée sans soleil et peu accessible à qui n'a pas mis son nez, ou peu, dans les oeuvres du sus-nommé. Bon...j'y ai mis ma peine, par chance  ce fut avec quelques autres de ses contemporains un de mes auteurs de prédilection dans les temps un peu reculés de ma très studieuse période d'apprentissage politique. Cela dit j'en ai vraiment chié. Après ça il me restait à corriger un article sur un des bistros historiques de Brest, c'était comme un courant d'air rafraîchissant ! En plus, merveille des merveilles, pas l'ombre du bout de la queue d'une faute, et ça c'est carrément rarissime.

Bon, j'aurais bien été piquer une tête après tout ça, mais hum...hum...la fraîcheur vespérale se fait bien sentir. Je vais bien plutôt me préparer un gratin...

Posté par plumequivole à 19:01 - Commentaires [10] - Permalien [#]

1er jour

IMG_0195

IMG_0197

À 14 € les 100 g (j'ai vérifié les prix du marché départ de criée aujourd'hui) je viens de me faire un peu plus de 70 €, virtuels hélas...

Posté par plumequivole à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Petite magie jardinière

Frais cueillis

IMG_0190

Frais cuits

IMG_0192

Posté par plumequivole à 12:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Et à part les petites fleurs ?

Eh bien je peux noircir davantage de lignes à vous faire le catalogue de ce que j'ai raté pendant cette petite échappée qu'à vous conter ce que j'ai fait !

- L'abbaye de Daoulaz où je pensais passer une bonne demi-journée entre expo annuelle, jardin médicinal rénové et agrandi considérablement et bâtiments ? Niet ! Inaccessible pour cause de travaux sur toute la cité.

- L'intérieur de l'église de Logonna ? Niet ! Enterrements à la chaîne.

- La carrière du Roz (pierre de Logonna) ? Niet, pour cause de sentier écroulé.

- L'anticlinal du Yelen ? Niet, sentier dévié pour les mêmes raisons.

- L'intérieur de l'église du Faou ? Niet, fermeture exceptionnelle pour travaux.

Euh...je ne suis pas certaine de ne pas en oublier.

Bien, bien, bien, tout ça m'a tellement déçue que j'ai boudé et je n'ai pas été (re)voir d'autres choses prévues. Faut savoir ne pas abuser des déceptions.

Cela dit belle balade - oui, une seule car du coup pour passer mes déceptions j'ai doublé la distance - et du temps, plein de temps pour lire et penser, pas à mes fins dernières, non quand même pas, mais à ma façon d'écrire à l'avenir. Les très paisibles et silencieuses rives de ma rivière préférée conviennent très bien à ce genre d'occupation.

Au retour, nuitée devant Pentraezh...là encore réussite totale. À partir de 5h30 pétantes, défilé ininterrompu de véhicules sur la route qui borde la grève. Bon...faut bien que les gens de la presqu'île aillent bosser...

Quelques illustrations, dans le désordre.

En voilà un qui a eu du mal dans sa jeunesse...

IMG_0071

Non, ce n'est ni un vieux chou-fleur géant, ni un vieux cèpe pourrissant mais les dégats des tempêtes de février.

IMG_0075IMG_0076

Mon campement au serein à la pointe du Bindi

IMG_0068

Idée !

IMG_0085

Tout plein partout de houx-fragon dans les sous-bois côtiers

IMG_0103

Moulin-mer, en piteux état. Bien dommage.

IMG_0106

IMG_0113

J'aimerais beaucoup connaître l'origine de ces canots à 5 bancs de rames. Il y en a comme ça 5 qui pourrissent tristement sur le port.

IMG_0111

Bébêtes pendues de l'églises du Faou. Pas étonnants qu'ils tirent la langue !

IMG_0148IMG_0146

Un peu de version latine, mes très chers frères ?

IMG_0140G

Pentraezh, ou comme on disait chez moi Al Lev-draezh (La lieue de grève). Je n'ai jamais aimé cette plage. Seul le nom me plaît. Mais bon...y a les piafs.

IMG_0157

Cette chose marronnasse dans laquelle semblent beaucoup se plaire les mouettes est la nouveauté de l'année. Pour changer de l'algue verte qui tue nous avons maintenant l'algue rouge. Et curieusement elle sent...le cuir. Qui elle est, d'où vient-elle et que va t-elle nous apporter, pour le moment mystère.

IMG_0161

IMG_0163

 

 

Posté par plumequivole à 18:14 - Commentaires [8] - Permalien [#]